Le paysage : entre art et nature

Le paysage : entre art et nature. Yolaine Escande et  Jean-Noël Bret (dir.). Rennes : Presses universitaires de Rennes, 2017. 184 p. (Coll. « Art et société »). ISBN : 978-2-7535-5492-4

Examiner dans le rapport à l’art et à la nature la construction du paysage, la façon dont il se façonne et dont il façonne le regardeur lorsque la pensée envisage sa composition, tel est un des objets majeurs du présent ouvrage. C’est la question du rapport à la nature, dans la pratique des peintres, mais aussi des artistes contemporains, qui est posée. Le paysage, entre art et nature se situe dans un courant d’études sur le paysage à la jonction entre plusieurs disciplines – histoire de l’art, esthétique, philosophie – initié il y a plus de cinquante ans par Ernst Gombrich ou Georg Simmel. La nouveauté de cet ouvrage tient à la complémentarité des approches entre des recherches inédites et pointues, effectuées par des experts du domaine pictural. Le fil d’Ariane de la réflexion est le regard : celui que porte l’artiste sur le monde qui l’entoure et qui le conduit à construire un « tableau », une « scène » qualifiés de « paysage », celui du commanditaire, et du ou des spectateurs qui découvrent le paysage puis sont émus ou transformés par celui-ci. Le passage d’un regard à l’autre ou aux autres est guidé par divers procédés qui visent à le canaliser ou à le conditionner. Si la peinture de paysage apparaît en Europe comme un moyen de comprendre et de s’approprier le monde, en Chine, elle revient à « épanouir son esprit ». Dans tous les cas, peindre ou composer un paysage implique de se confronter à la nécessité de faire des choix, de hiérarchiser les éléments naturels pour ensuite, soit les donner à voir dans leur infinie variété tout en constituant un monde ordonné, qui tende vers le rationnel en Europe, soit les agencer en un ensemble organique qui fonctionne par analogie comme un tout cosmique en Chine.

Plus d’informations sur le site des PUR (Table des matières, Introduction)


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *