Le développement du système gérontologique chinois. Étude sur l’arrondissement de Changping de la municipalité de Beijing

Julien Dreyfuss, doctorant au CECMC, soutient sa thèse intitulée : « Le développement du système gérontologique chinois. Étude sur l’arrondissement de Changping de la municipalité de Beijing ». Cette thèse a été préparée sous la direction de François Gipouloux (CNRS-CECMC).

Jury

  • M. François Gipouloux (Directeur de thèse), CNRS
  • Mme Isabelle Attané, INED
  • M. Gérald Billard, Le Mans Université
  • M. Marcel Jaeger, CNAM
  • Mme Isabelle Thireau, EHESS

Date

  • Jeudi 21 septembre 2017, à 9 h 30

Lieu

  • EHESS – Salle AS1_08/1er sous-sol
    54 boulevard Raspail – 75006 Paris

Résumé

Le vieillissement de la population, couplé aux changements sociaux dus à l’urbanisation et à la modernisation de la Chine, entraine un besoin pressant de services et d’établissements pour personnes âgées. Le gouvernement doit adresser cette situation en développant un système gérontologique adapté aux besoins du pays. L’implication tardive du gouvernement entraine la nécessité de réformes importantes, et la mise en place d’un cadre législatif pour rediriger le développement qu’a pris le système gérontologique, en décalage avec les besoins de la population. Cette thèse a été mise en place en parallèle du lancement d’objectifs politiques ambitieux concernant une refonte du système gérontologique chinois. Cette situation a entrainé une nécessité de mettre en avant le travail de terrain. L’étude centrale, sur l’arrondissement de Changping de la municipalité de Beijing, analyse la manière dont les décideurs politiques formulent des décisions concernant le développement des services et établissements pour personnes âgées. Cela a été possible au travers d’un projet de recherche, réalisé par une équipe de chercheurs travaillant pour le gouvernement, équipe dans laquelle j’étais intégré. Cela me permet d’étudier les relations du gouvernement local avec les chercheurs, avec les directeurs des établissements, et avec le gouvernement municipal. Au travers de cette démarche, je vise à mettre à jour les processus décisionnels concernant le développement du système gérontologique, et d’expliquer quels phénomènes perturbent la mise en place de solutions fonctionnelles, pourtant bien identifiées par le gouvernement central.


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *