Décès de Yoshio Abé

Décès de Yoshio Abé, chercheur associé au CECMC, le 21 juillet 2017. Yoshio Abé était ethnologue, spécialiste reconnu de la riziculture dans le monde.

Dans l’article ci-après, paru sous forme d’entretien dans la revue Techniques & Culture, Yoshio Abé revient sur son parcours d’ethnologue et de spécialiste de l’histoire des techniques, plus précisément de la culture et du traitement du riz dans le monde.

Mahias, Marie-Claude. [Entretien avec Yoshio Abé]. La Technologie « à la française ».Techniques & Culture, 2011, n° 57, pp. 268-277. Cet article est aussi disponible en ligne : URL : http://tc.revues.org/5937 ; DOI : 10.4000/tc.5937 (consulté le 14 août 2017).

Présentation

Si l’on s’intéresse à la circulation des idées entre le Japon et la France, aux chercheurs japonais qui s’appliquent sérieusement à l’étude des techniques, on ne peut ignorer le Dr Yoshio Abé.

Rizière en polder du Kuttanad où le paddy est en végétation © Y. Abé

Cet ethnologue franco-japonais étudie depuis plus de 30 ans la culture et le traitement du riz dans le monde. Un unique sujet, mais avec quelle envergure ! Adoptant la large focale de la méthode Haudricourt dans L’Homme et la charrue à travers le monde (1986 [1955]), Yoshio Abé, qui bénéficie d’un accès direct aux sources japonaises et chinoises, a conduit des enquêtes de terrain à Madagascar, au Kerala en Inde du Sud et au Sri Lanka, et passé au peigne fin le contenu des bibliothèques les plus pointues de France et d’Europe. Associant les données de première main avec une érudition rare, qui traverse tout le continent eurasiatique, Yoshio Abé est devenu, disons le clairement – dût son extrême modestie en être froissée –, un des meilleurs spécialistes mondiaux de la riziculture. Désormais assez familiarisé avec la France pour établir une distance choisie, l’ethnologue japonais tourne son regard vers son pays d’élection, en fouille les pratiques oubliées, et nous réserve quelques surprises sur des pans ignorés de notre histoire agricole et alimentaire.

Lire la suite de l’entretien (texte intégral)


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *