La présence économique chinoise en Afrique

Intervention de Thierry Pairault au ministère des Affaires étrangères et du Développement international le 9 mai 2017.

Télécharger ici le diaporama l’intervention

Qu’elle soit louée, critiquée ou redoutée, la présence économique chinoise en Afrique est une réalité forte, et d’avenir.

Les modalités d’action des entreprises et de la puissance publique chinoises, ainsi que l’impact socio-environnemental et la qualité de leurs interventions, font cependant l’objet de débats, souvent passionnés. Remettant en cause, parfois de façon frontale, certaines de nos positions économiques sur le continent africain, dont la Chine est devenue dès 2009 le 1er partenaire commercial, cette pression chinoise alimente également bien des phantasmes et véhicule quantité d’idées fausses.

Cette perception erronée est une des explications des doutes, du scepticisme, voire des craintes, que soulève depuis 2 ans en France, la perspective d’une mise en œuvre effective, en particulier en Afrique, de la Déclaration conjointe sur le partenariat franco-chinois en marchés tiers du 30 juin 2015, dont la légitimité même est ainsi parfois contestée.

J’ai fait la connaissance du Professeur Thierry Pairault, Directeur de Recherche émérite au CNRS – École des Hautes Études en Sciences sociales (EHESS), en prenant mes fonctions il y a 18 mois. Il est, je crois, l’un des meilleurs économistes français de la Chine. A plusieurs reprises, j’ai participé aux séances thématiques d’information et d’échanges qu’il organise régulièrement à l’EHESS, dans le cadre de son séminaire « Présences chinoises en Afrique ».

Par sa connaissance fine de la Chine (dont il parle la langue…) et ses compétences d’économistes, le Professeur Pairault me paraît être à même de nous apporter, utilement, sa perception de la Chine en Afrique, fondée en particulier sur des exemples concrets et de solides données chiffrées, présentées dans une perspective à la fois dynamique (d’où vient-on ?), comparée (de quoi parlons-nous exactement ?) et globale (place de l’Afrique et de l’Europe du Sud dans le vaste projet « One Road – One Bel » ?).

Une fois démystifiée –avec lucidité- et mieux comprise, il est sans doute alors plus facile d’essayer d’identifier les opportunités de partenariat que cette présence économique chinoise en Afrique peut offrir à nos entreprises.

François Barateau
Ambassadeur, Chargé de Mission auprès du Directeur DAOI
en charge des Partenariats tripartites en Afrique


Thierry Pairault

Directeur de recherche émérite [CNRS / EHESS] – Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine – UMR 8173 Chine, Corée, Japon

More Posts - Website

Thierry Pairault

Directeur de recherche émérite [CNRS / EHESS] – Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine – UMR 8173 Chine, Corée, Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *