La fabrique des restes : une approche ethnomathématique des arts mantiques chinois

Dans le cadre du séminaire de l’EHESS/Paris Diderot, « Pratiques, artefacts et mathématiques : anthropologie, histoire, ethnomathématique », présentation de Stéphanie Homola (CECMC/EHESS) intitulée : « La fabrique des restes : une approche ethnomathématique des arts mantiques chinois ».

Date

  • Mercredi 26 avril 2017, de 13h à 17h

Lieu

  • EHESS – Salle BS1_05 (1er sous-sol),
    54 bd Raspail – 75006 Paris

Résumé

Je présenterai mes recherches actuelles sur les pratiques et les textes relatifs à une forme de mnémotechnique de la main dans le monde chinois contemporain. Ce procédé, utilisé aujourd’hui dans des pratiques divinatoires et rituelles, consiste à s’aider de la paume de la main pour effectuer diverses opérations en parcourant avec le pouce les positions matérialisées par les phalanges des quatre autres doigts. A partir d’une ethnographie détaillée de techniques divinatoires pratiquées par des spécialistes mais aussi par l’homme du commun, ce travail propose d’étudier les opérations mentales à l’œuvre dans cette mnémotechnique, notamment les opérations de division ou de décompte dont l’objectif est de fabriquer des restes. Mises au regard de principes d’arithmétique modulaire, ces opérations seront analysées comme des processus cognitifs de simplification visant à rendre les informations divinatoires appréhendables par l’esprit humain.

Programme du séminaire


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *