Gouvernance « souple » : la participation des femmes bénévoles à la weiwen du gouvernement chinois dans un quartier résidentiel à Shanghai

La prochaine séance du séminaire animé par Isabelle Thireau, Normes sociales et légitimité en Chine contemporaine, accueillera en première partie (15h00-17h00) Tang Xiaojing, maître de conférence à HuaShida (East China Normal University, Shanghai) et invitée en France par le professeur Tania Angeloff (Université Paris 1). Elle prononcera une conférence intitulée : « Gouvernance « souple » : la participation des femmes bénévoles à la weiwen (« maintenance de la stabilité sociale ») du gouvernement chinois dans un quartier résidentiel à Shanghai. »

Son intervention se fera en chinois.

Date

  • Vendredi 21 avril 2017, de 15h à 18h

Lieu

ATTENTION ! NOUVELLE ADRESSE

  • EHESS – salle AS1_08 (premier sous-sol)
    54 bd Raspail – 75006 Paris

Résumé

Dans un contexte où les contradictions sociales s’intensifient et où le coût de la « maintenance de la stabilité sociale » (weiwen) augmente vite, les autorités chinoises ont récemment introduit une modalité « souple », à faible coût, pour la weiwen. Les Fulian (Fédération des femmes) locales y jouent un rôle crucial. Elles mobilisent des habitantes en tant que bénévoles en profitant de ses réseaux dans les quartiers résidentiels. Ces dernières surveillent leurs voisins qui se plaignent auprès de l’autorité supérieure de l’injustice qu’ils ont subie (sur la démolition et le relogement) et qui demandent le règlement équitable de l’affaire. Pour neutraliser les défis que leurs protestations posent au gouvernement chinois, ces femmes bénévoles recourent aux stratégies interpersonnelles et émotionnelles. En étudiant les femmes bénévoles dans un quartier résidentiel à Shanghai, cette recherche vise à analyser la manière dont l’État, afin de dissoudre la revendication sociale, se sert du voisinage pour pénétrer dans la vie privée des pétitionnaires.

      “柔性”治理:对上海A社区妇女积极分子参与维稳的个案研究

在社会矛盾日益激烈、社会维稳成本不断攀升的背景下,近些年来中国政府引入了一种低成本的“柔性”维稳模式。妇联积极参与其中,透过其在社区的基层网络,调动了一批女性义务志愿者。后者以暗中监视、社交联络、人情感化等邻里人际交往策略为上级政府化解民众诉求提供帮助。这项研究对A社区妇女积极分子参与维稳的工作机制展开研究,分析国家如何透过女性基层代理人渗入上访者的私人生活,以消解其正当的权益诉求。


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.