Fleurs et oiseaux du Cabinet du Roi

Intervention de Geneviève Lacambre (conservateur général honoraire du patrimoine), dans le cadre du groupe de recherche Circulation interactive des savoirs.

Résumé

À côté des textiles et des papiers peints, de nombreuses collections de peintures chinoises sont attestées en Europe à la fin du 18esiècle. Elles sont encore conservées et réservent des surprises. Madame Lacambre a retrouvé et identifié au Musée des arts décoratifs de Lyon, trente-six peintures d’oiseaux et fleurs sur papier considérées comme perdues, qui portent les cachets de saisie du Cabinet du roi à la Révolution et ont été envoyées en 1799 à l’Ecole de la fleur, rapidement disparue. D’autres peintures similaires sont conservées dans un album relié au Museum d’histoire naturelle de Paris, provenant de la saisie faite à Het Loo des collections du Stathouder par les armées révolutionnaires et non rendue en 1815. L’oratrice a cherché à savoir par quel cheminement elles avaient atteint la France. Par ailleurs, elle a remarqué que le graveur Martinet, illustrateur de L’Histoire naturelle des oiseaux du grand naturaliste Buffon, était aussi graveur du Cabinet du roi et qu’il y a d’intéressantes analogies de style. Elles seront discutées, ainsi que la question de l’usage en Chine de ces peintures.

Date

  • Mercredi 16 décembre 2015, de 11h à 13 h

Lieu

  • EHESS, salle Elisabeth Allès 681, 190-198 avenue de France – 75013 Paris

Prochaines séances du séminaire


Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

More Posts

Monique Abud

Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine, EHESS, Paris, France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *