Enseignements d’Isabelle Thireau

Isabelle Thireau, membre statutaire, directrice d’études à l’EHESS, directrice de recherche au CNRS, isabelle_thireauhabilitée à diriger des recherches.

Page personnelle d’Isabelle Thireau sur le site du CECMC.

Vendredi de 14 h à 18 h (salle 1, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), les 21 novembre, 19 décembre 2014, 23 janvier (salle 3, RdC), 20 février, 20 mars, 10 avril (salle du conseil A, R-1) et 22 mai 2015 (salle du conseil A, R-1) ; mercredi 10 juin 2015, de 14 h à 18 h (salle 1, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), 2 journées les 11 et 12 juin 2015 de 9 h à 13 h et de 14 h à 18 h (salle 015, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris)

Ce séminaire proposera un apprentissage pratique de l’enquête à travers l’analyse des matériaux, ethnographiques et historiques, contenus dans la première base de données consacrée en Chine à une localité villageoise, Lianmin (province du Zhejiang). Cette base de données, achevée en 2013, couvre les décennies qui vont de la réforme agraire menée au début des années 1950 au début des années 2000. Elle contient des documents officiels et privés, des entretiens, des cartes et photographies.

La réflexion portera sur le type d’enquête collective mené par les auteurs de cette base, sur les opérations ayant permis la constitution et le rassemblement de ces matériaux : accès aux archives ; problèmes de transcription, d’édition et de publicisation ; articulation entre documents, entretiens et images. Elle portera également sur les effets de compréhension et d’incompréhension suscités par cette base, sur ce qui y est dicible et sur ce qui reste indicible de formes d’expérience passées, sur les variations temporelles des modes de généralisation et de typification.

3e vendredi du mois de 9 h à 12 h (salle 681, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 20 novembre 2015 au 17 juin 2016

Ce séminaire sera consacré à l’analyse de l’enquête sociologique dans des contextes autoritaires. Dans ces contextes, les sociétés sont bien des sociétés comme les autres mais l’accès à la réalité sociale, le rapport à la source officielle et profane ainsi que les relations enquêteur-enquêté-milieu s’y posent de manière spécifique. Le séminaire combinera des réflexions sur des sujets aussi divers que l’usage controversé des sources statistiques, l’accès aux archives officielles, institutionnelles et privées, les ressources disponibles dans l’espace public (notamment médias et Internet), les spécificités de l’entretien et de l’observation ou les jeux de la langue et du langage. Des intervenants invités proposeront la restitution d’enquêtes en cours ou accomplies, mettant en lumière l’avancement de leur réflexion au gré des pratiques de recherche dans ces contextes. Loin de prétendre apporter des recettes méthodologiques, le séminaire sera un lieu de discussion collective sur la dimension internationale et transculturelle des expériences des enquêteurs et/ou des enquêtés eux-mêmes ainsi que sur la façon dont les manières locales de tester la réalité sociale orientent les enquêtes, leur déroulement et leur restitution. Les cas de la Russie et de la Chine seront privilégiés, de façon toutefois non exclusive.


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *