Xavier Paulès, directeur du CECMC

Xavier Paulès succède à Frédéric Obringer qui devient directeur de l’UMR Chine, Corée, Japon.

Élève de l’École Normale Supérieure de Cachan (département sciences sociales) de 1994 à 1998, agrégé d’histoire (1997), Xavier Paulès s’oriente vers l’histoire de la Chine lors de son DEA, obtenu en 1998. Il effectue son service national comme enseignant de français à l’Université Sun Yat-sen de Canton (1998-2000). De retour en France, il s’inscrit en doctorat d’histoire sous la direction de Christian Henriot à l’Université Lyon II. Il soutient sa thèse  « L’opium à Canton 1912-1937. Essais de mainmise politique et pratiques sociales » le 31 mars 2005. Il part ensuite pour deux ans au Japon dans le cadre d’un post-doctorat de la Japan society for the promotion of science au Toyo bunka de l’université de Tokyo. Il y effectue ses recherches sous la direction du professeur Takamizawa Osamu. Il occupe ensuite des postes d’ATER à l’université Paris VII (2007-2008), à l’université Paris XIII (2008-2009) et à l’université du littoral Côte d’Opale (2009-2010). Il devient maître de conférences à l’EHESS en 2010, et il rattaché depuis au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine.

Ses deux premiers livres s’inscrivent dans la continuité de ses recherches de doctorat sur l’histoire de l’opium :

  • Hisl'opium.inddtoipaulesre d’une drogue en sursis. L’opium à Canton, 1906-1936, Éditions de l’EHESS, 2010
  • L’Opium, une passion chinoise, 1750-1950, Payot, 2011

En 2013, il fait paraître un opus à la documentation photographique : La Chine des guerres de l’opium à nos jours. Ces recherches actuelles portent notamment sur un jeu de hasard chinois appelé le fantan 番攤.

Il prépare aussi une synthèse sur la Chine républicaine (1912-1949) qui paraîtra aux Belles Lettres en 2016.

Enseignements

 

 

Liens

 


Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *