Aurélie Bayen, chercheur associé au CECMC

bayen

Le Conseil d’équipe a donné un avis favorable à la demande d’association d’Aurélie Bayen 白 海莉 (Courriel) comme chercheur associé au CECMC, lors de sa réunion du Conseil d’équipe du 16 juin 2015. Elle a également reçu une subvention de la part du CECMC pour l’édition d’un ouvrage en préparation tiré de sa thèse, auprès des Éditions Mare & Martin (collection MediaCritic).

Docteur en histoire politique (EHESS), les recherches d’Aurélie Bayen portent sur la sociologie politique de la Chine contemporaine, au regard de l’utilisation faite de l’espace public en ligne en tant qu’enjeu de pouvoir1.

L’étude des stratégies de communication émises sur la toile permet de saisir les mutations intrinsèques de la relation pouvoir-société qui s’opèrent aujourd’hui en Chine populaire. Au delà de la dimension nationale, Aurélie Bayen mènera prochainement une étude de terrain en Polynésie française, afin d’approfondir la question des enjeux transnationaux soulevée dans sa thèse. Le positionnement identitaire de la communauté chinoise de Polynésie vis-à-vis de la RPC, de Taïwan et de la République française, sera mis en perspective par l’étude critique des discours émis par les différents acteurs politiques et sociaux dans l’espace public.

 

Travaux de recherches & Publications

  • Politiques et modes d’appropriation de l’internet en Chine – Instrumentalisation de l’information et de la communication par le Parti au pouvoir (1994-2013), thèse de doctorat sous la direction de Michel Bonnin, Paris, EHESS, 2015, 472 pages. http://www.theses.fr/2015EHES0009
  • « Politiques et modes d’appropriation de l’internet en Chine », Carnets du Centre Chine (EHESS), Paris, 18 mars 2015, http://cecmc.hypotheses.org/20580
  • L’internet en Chine – entre maillage étatique et toile transnationale, mémoire de Master 2, sous la direction de François Gipouloux, Paris, EHESS, 2008, 133 pages
  • Enjeux de la pollution de Chine, entre présent et avenir, mémoire de Master 1, sous la direction de Pierre Trolliet, Paris, INALCO, 2006, 122 pages

Interventions

Enseignements

  1. Aurélie Bayen a soutenu une thèse intitulée : « Politiques et modes d’appropriation de l’internet en Chine – Instrumentalisation de l’information et de la communication par le Parti au pouvoir  (1994-2013) ». Directeur de thèse : Michel Bonnin. Résumé de la thèse []

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

More Posts - Website

Jacqueline Nivard

Jacqueline Nivard, Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *